Le Blog àGrincheux

lun, 09/08/2010 - 9:04pm

Un petit tour de l'autre côté de la Manche

Oui, bon, je sais, ça fait déjà un mois que j'en suis revenu, mais j'avais beaucoup d'occupation (c'est une bonne excuse), et donc je ne me suis pas bien occupé de mon petit blog pour faire mon rapport de tournée avec David Celia, en Angleterre (sans compter qu'on se contente bien trop vite de Facebook pour mettre ses petites photos et basta). Qu'à cela ne tienne, je n'ai plus qu'en tête l'essentiel…

Comme je l'ai déjà dit, une tournée n'est pas l'autre, et l'Angleterre, pour tout musicien, c'est un peu un mythe, sans trop savoir à l'avance si cela se justifiera réellement Comme leur petit-déjeuner, on ne sait jamais ce que cela donnera après ingestion.

Le petit-déjeuner traditionnel

Bien sûr, ce n'était pas une tournée des grands stades, mais plutôt une grande ballade de pubs en pubs, quoiqu'entrecoupée de 3 scènes plus importantes, dont le plus qu'attendu festival de Glastonbury.

Malgré tout, à chaque fois, le constat est le même, le public anglais est différent des autres pays où j'ai pu aller faire du bruit. Il est accueillant, attentif, réactif (évidemment, on chante dans sa langue aussi…), et a toujours une folle envie de venir vous dire tout le bien qu'il pense du concert, et toujours très poliment, l'anglais reste anglais après tout. Et puis, c'est un pays de musique… où que l'on aille, la majorité des pubs programment des concerts, quasi toute la semaine! Bien différent d'ici.

De la musique, tous les jours!

Bien sûr, et alors qu'ici on se plaint pour un rien, les conditions sont différentes aussi. Pas d'amplification pour la batterie, la guitare et la basse, juste de quoi faire passer le chant, pas de retours. Il faut jouer à l'oreille et s'auto-ajuster pour la balance correcte du son. Pas facile, mais ça a parfois du bon pour la dynamique (le mot sacré de David Celia).

Le cadre habituel de la tournée

Mais le clou de spectacle reste quand même ce lieu mythique, qui fêtait son 40e anniversaire cette année… Glastonbury. Gigantesque, incroyable, incomparable, des scènes (et des programmations) partout, des gens à perte de vue, une quantité de tentes innombrable, des installations bizarres. C'est tout simplement énorme. Il faudrait bien mettre côte à côte tous les gros festivals belges pour arriver à une telle superficie. C'est presque une ville entière (150.000 personnes cette année, et 20.000 volontaires) qui est recrée chaque année dans ces champs. Et le mieux, c'est que tout ça, contrairement à nos festivals classiques, ça ne pue pas le pognon. Aucun sponsors ni de grandes enseignes en vue, juste des monsieurs et madames tout le monde qui viennent poser leurs cahutes, en plus des partisans écolo-mondialistes habituels (Green Peace, Oxfam, etc.) pour ces festivals post-hippies.

 

Glastonbury

Enfin, musicalement, malgré que je ne sois pas spécialement versé dans la musique country-pop-folk traditionnelle américaine (enfin, canadienne), et que j'étais bien stressé de partir sans une seule répétition avec David pour un set d'une vingtaine de morceau, j'ai quand même bien apprécié cette grande promenade. Surtout la bouffe :-)

Fish & Chips

Bref, un beau pays (je n'ai pas compté les endroits où je me vois déjà retourner en vacances), des gens accueillants, de belles rencontres (et l'occasion de revoir Mark Gardener, au détour d'Oxford), un festival de fou, et toujours le même sentiment en rentrant… à quand la prochaine…?

Comme d'habitude, la vidéo et les nombreuses photos ci-dessous combleront mon manque d'amplitude et de largesse littéraire…

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialise correctly.

.
sam, 24/04/2010 - 4:58pm

A vol d'oiseau

Il y a encore quelques dates à ajouter et confirmer, mais la tournée de fin juin, avec David Celia, devrait ressembler à ça…

Agrandir le plan

.
lun, 12/04/2010 - 7:11pm

De faire des choix

Non, non et non, Grincheux, ça ne marche pas comme ça! C'est bien beau de vouloir jouer sur plusieurs plans en même temps, mais à moment, ça ne tient plus, ça s'entrechoque, c'est ingérable et ça finit toujours par avoir des conséquences négatives pour les différents protagonistes. Alors oui, il faut faire des choix parfois, même si ce concept même est depuis longtemps mon ennemi juré. Un choix, par définition, c'est accepter quelque chose, mais c'est surtout laisser une autre chose sur le bas de la route, et j'aime pas ça.

Pourquoi cette petite pensée philosophique, me direz-vous? Parce que je n'ai pas de personnes à mes ordres ni aucune responsabilité hiérarchique au boulot, et ça me va. Je ne suis pas leader d'un groupe, et ça me va. Mais par contre, et je ne sais pas très bien pourquoi, je suis fort demandé pour aller taper sur mes casseroles dans moultes formations ces derniers temps (bon, je vais pas me plaindre non plus, j'adore jouer!), et j'ai pas envie de classer, j'ai pas envie de privilégier l'un ou l'autre.

Dans aucun ordre particulier, j'aime l'Orchestre du Vent, pour son côté décalé et pour lequel je peux expérimenter dans les enregistrements et le mixage. J'aime Miam Monster Miam, Jacques Duvall, Lio, les Phantom, etc. pour l'esprit de groupe inégalable, l'énergie sur scène, la rigolade, la tonne de projets que Benjamin me fait enregistrer, et puis Lio… "tout le monde l'aime", comme elle le chante si bien (enfin, à sa manière ;-) ). J'aime The Writers, pour l'efficacité et l'originalité des morceaux, et pour jouer avec ma meilleure amie/coiffeuse Madame Stéphanie. Et vu qu'après quelques temps d'absence, j'ai de nouveau des nouvelles de lui, j'aime Sacha Toorop, pour la sensibilité et le talent fou. Bon, je pourrais leur trouver des défauts à tous aussi, mais j'ai une propension à toujours voir le positif.

Alors, ce qui devait arriver, arrive…

Premier hic, double date le 8 mai, L'Orchestre du Vent aux Transmusicales de Villers-le-Bouillet, et Phantom feat. Lio à la Fête de l'Iris, devant le Palais Royal. Après avoir attendu longtemps les horaires, le verdict tombe… un quart d'heure pour aller de Villers à Bruxelles, c'est un peu juste, alors j'ai dû choisir, et c'est la Portugaise endiablée qui l'emporte, prestige de l'événement oblige.

Deuxième hic, double date le 19 juin, The Writers aux Fêtes de la Musique à Liège, et Phantom feat. Lio aux Fêtes de la Musique aussi, mais à Binche. Ici, merci les horaires, et c'est match nul, assez de temps pour relier les deux lieux.

Et c'est alors qu'arrive le troisième hic (et dernier je l'espère), qui embarque également avec lui le deuxième… je reçois ce week-end une demande très alléchante de la part de David Celia, de Toronto, me proposant une mini-tournée anglaise de 2 semaines en juin, incluant Glastonbury (sûrement une petite scène, mais bon…). Le problème est donc que pendant ces dates, tombe le deuxième hic, les Fêtes de la Musique, mais aussi un concert de Phantom feat. Lio au Verdur Rock. Et oui, comme on dit, c'est la m…! Mais bon voilà, j'ai probablement encore perdu quelques cheveux en y réfléchissant, mais il faut bien se décider, et après avoir consulté les "chefs" des groupes "lésés", ces derniers me laissent le choix, alors je le prends.

Va pour l'Angleterre, parce que j'aime ce pays, parce que j'aurai pas l'occasion 10x d'y faire une tournée, parce qu'il y a Glastonbury, parce qu'on passe à Oxford, et que j'espère bien y dire bonjour à Mark Gardener, parce que j'aime ce que fait David et parce qu'à la basse, c'est mon vieux compagnon d'armes Calo, alors let's go!

Pfiou, c'est un long article que celui-ci, mais je me suis dit que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas pris mon temps pour essayer de bien écrire, et c'est un peu en clin d'œil en hommage à la jeune Bettie, qui s'est mise au blog aussi, et qui aime bien écrire de jolies tournures de phrase. Ca fait plaisir de voir que des gens prennent encore la peine de se forcer à jouer avec les mots, et ne pas se contenter d'une dizaine de caractères sur son statut Facebook, alors allez jeter un œil à l'occasion (bon c'est un peu fi-fille, mais bon, elle scrute ses statistiques, alors ça lui fera plaisir ;-) ).

Finissons par une petite vidéo de David Celia, intitulée "Evidently true".

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialise correctly.

.
mar, 26/01/2010 - 8:24pm

Poids des mots, choc des photos

Montpellier. Long trajet. Soleil. Mal aux fesses. Secret Place. Jaune. Punk. Son agressif. Pas de répèt. Nestor au restaurant. Ambroisie. Apple Red Candy. Cris dans la foule. Interview. Hôtel en plastique.

Marseille. Autre FNAC. Accent. Soldes. Converse. Commitments. Poste à Galène. Squelette. Bougies. Courant d'air. After.

Bordeau. Espace détente. Tram. Avenues. Désert. Débat. Bob Dylan. Virgin. Cathédrale. Panoramique. Cravates. Espace Tatry. Bide. Triangles.

Monaco. Fairmount. Luxe. Piscine. 400 Caméras. Moods. Miroirs. Scalp malade. M'as-tu vu. Marbre. Tournant. Coussins. Mer. Lever de soleil. Lyon. Tard. Jampur. Famille. Débat. PureFM.

Savigny-le-Temple. Extinction de voix. Brian. L'Empreinte. Photos. Miroir. Flash. Guitare automatique. Bide.

Rennes. Colombages. Disques. Robes. Bas. Mondo Bizarro. Etriqué. Guitare. Whisky. Gros son.

Braspart. Ferme. Vaches. Bouse automatique. Dragons. Catch. Tattoo's. Johnny. Gîte. Cheminée. Modem. Balançoire.

Saint-Brieu. La Citrouille. Après-midi. Culotte. Debriefing. Retours. Futur. Adieux. Fin.

Marchin. Retour. Fatigue. Déprime.

.
sam, 09/01/2010 - 3:33pm

Tournée de bananes

Dans une semaine, départ pour une mini-tournée en France avec Phantom Feat. Lio. 5039km selon Google Maps… Ne pas oublier de tourner à gauche!


Agrandir le plan

.
dim, 10/06/2007 - 1:59pm

Une tournée n'est pas l'autre

Voilà, une deuxième tournée qui s'achève. Plus courte que la précédente, mais toute aussi dépaysante. La Slovaquie est définitivement différente, tant au niveau du pays que des gens.

Welcome to Slovakia

Au point de vue du pays en lui-même, du paysage, on se croirait en fait un peu entre les Vosges et les Alpes, avec beaucoup des monts, de vallées à torrents, et quelques très hautes montagnes. A noter que pour y voyager, oubliez les autoroutes, il n'y en a pas (encore). Ils ne sont pas vraiment en avance sur ce point-là, mais beaucoup de chantiers sont en cours. Quand aux endroits à visiter, je n'en ai vu aucun, vraiment aucun endroit où je me serais dit que je reviendrai bien. En effet, selon ce qu'on a entendu dire, les Russes auraient rasé tout ce qui touchait au patrimoine lorsqu'ils ont importé le communisme. Tout détruit, tout rasé... sympa!

Le pays est assez pauvre et cela se voit. Des fois, nous traversions certains villages extrêmement sales et délabrés, surtout en s'enfonçant de plus en plus vers l'Est, partie du pays fortement peuplé de gitans (détestés par les "vrais" slovaques). Pour les amateur des vieilles automobiles, c'est le paradis, les ancêtres Skoda y sont omniprésentes, c'est encore une valeur sûre par là...

Skoda

Malgré ça, les gens sont accueillant et ont une approche beaucoup moins stressante et plus simple de la vie. Il y a de la musique, et qu'importe le style, c'est la fête! On a peut-être parfois joué devant peu de personnes, mais le Slovaque apprécie et te tient la grappe après le concert, en te rinçant d'innombrables variantes de Vodka... ai pour ma part particulièrement apprécié la Becherovka, à base d'herbes. Si l'on boit bien, la nourriture est de son côté légèrement insipide et trop souvent panée à notre goût. On a mangé beaucoup de pizzas donc...

Concert en Slovaquie

Mais une tournée, ce n'est pas que du pays, de la musique (qui cela dit en passant, a fort bien tourné, et de mieux en mieux jour après jour, vu que pour certains, c'était la première fois qu'ils jouaient le répertoire de Zop Hopop, dont moi), des gens et de la nourriture, mais aussi une expérience humaine. Honnêtement, cela s'est un peu moins bien passé qu'avec Mark. On découvre les gens autrement quand on reste tous les jours ensemble. Certains révèlent un autre visage, pour le meilleur et pour le pire.

Bref, ce ne fut pas facile tous les jours, mais globalement, c'était une bonne expérience. On apprend plein de choses sur les autres, sur la musique, sur ce que l'on représente autre part que dans son petit pays. Merci bien sûr au groupe local Dilemma de nous avoir fait découvrir tout ça.

Maintenant, retour aux émissions normales...

.
sam, 26/05/2007 - 2:20pm

Bis Repetita

Depuis le week-end passé et la fin de la tournée donc, c'est le retour aux émissions normales : déballage des valises, grosses lessives, métro-boulot-dodo, gestion des affaires courantes (je ne raconte pas mon aventure au contrôle TVA de Huy, où je suis resté 1h à attendre que quelqu'un vienne enfin prendre place à son bureau, à un étage complètement vide, en pleine heure de bureau...), barbecues divers, etc.

SlovakiaUne semaine plus tard, et bien c'est reparti... faut refaire les valises, préparer son matériel, prendre les dispositions nécessaires au départ.

Cette fois, c'est direction la Slovaquie. Autant dire que je ne sais pas du tout à quoi m'attendre. Les pays de l'Est, c'est l'inconnu total. Espérons que c'est moins cliché que ce qu'on en pense. Ce sera de toute façon différent, vu que cette fois, on joue en support d'un autre groupe et pas en tête d'affiche. Le plus stressant à mon goût est que l'on commence la première date directement par une télé en prime-time... uch! Concentration maximale exigée, car il faut le préciser, c'est un tout nouveau répertoire, je ne joue pas dans la formule Sacha Toorop mais bien Zop Hopop.

Je vais essayer de mettre aussi un blog en place pour la tournée, mais je ne sais pas si ce sera si facile de trouver du WiFi là-bas. Wait & See.

.
ven, 27/04/2007 - 12:55pm

A bientôt...

Mark Gardener à l’Escalier - Liège Après un week-end de répétition (qui s'annonce chaud), de préparation de valise et d'adieux, ce sera l'heure du départ pour la tournée européenne... Je vais essayer de rendre compte de tout ça sur le mini-blog Mark Gardener Sonic Tour, si je trouve de temps en temps du WiFi gratuit.

Espérons que tout se passe bien, et si vous voulez fêter ça avec nous, la tournée s'achèvera dans notre bonne ville de Liège, à l'Escalier, le 19 mai... See you later, aligator!

.
lun, 16/04/2007 - 11:50am

Checklist

Avant de partir, il faut que je n'oublie pas quelques détails importants....

  • stock de baguettes
  • un stock de peaux de batterie (en attente des peaux de grosse caisse 26", à croire qu'il n'y a que moi qui joue là-dessus... sauf toi Didier, je sais)
  • étuis pour la batterie
  • passeport
  • iPod (chargé à ras bord)
  • Nintendo DS (faudrait juste quelques jeux en plus)
  • MacBook Pro (faudra trouver le WiFi)
  • stock de slips
  • stock de belles chemises
  • bonne condition physique (8km en courant)
  • appareil photo
  • adaptateur universel
  • médicaments tête-ventre et pansements (pour les cloches)
  • vitamines
  • lessive/fer de voyage

Qu'est-ce que j'oublie?

.
lun, 16/04/2007 - 10:31am

Bratisla Boys

Après une tournée bien fournie avec Mark Gardener en mai (voir les détails mis à jour à droite) qui passera par l'Allemagne, l'Italie, la France, le Luxembourg et... la Belgique, j'irai visiter fin mai-début juin la Tchéquie et la Slovaquie avec Zop Hopop (voir les détails à droite aussi). Avec l'Espagne avec Mark fin juin, on ne peut pas dire que je ne vais pas voir du pays...

.

Commentaires récents

Lundi 26 août 2013 - 14:51
Fiché à la TVA de Huy
Frans
Jeudi 3 novembre 2011 - 19:32
Validator - Safari Extension
deettaseverson
Mercredi 14 septembre 2011 - 18:00
Validator - Safari Extension
shadjoseph
Mardi 7 septembre 2010 - 14:32
Validator - Safari Extension
Ted Guild - W3C
Mardi 7 septembre 2010 - 14:11
Validator - Safari Extension
Ted Guild - W3C